gilets jaunes

La raison est toute trouvée. C'est à cause des Gilets Jaunes si le mois de décembre a été mauvais. C'est pas leur faute, aux gens, s'ils ont choisi d'acheter sur Amazon plutôt que chez leurs commerçants préférés. C'est la fautes des Gilets Jaunes s'ils ont préféré écouter la peur diffusée par les médias au lieu d'aller constater par eux-mêmes qu'il n'y avait pas de problème pour se promener dans les rues (je revois des messages de confrères disant "Venez! ne craignez rien, ne croyez pas ce que vous lisez, aucune vitrine n'est cassée ici!!").

C'est à cause des Gilets Jaunes qu'on se tape dessus pour acheter du Nutella même si ça tue les orangs-outans un peu plus loin, qu'on consomme des tablettes à gogo même si ça fait crever des mômes à l'autre bout du monde. C'est vrai, quand même, c'est la faute des Gilets Jaunes si on achète toujours moins cher sur internet, quite à offrir des conditions de travail impossibles aux gens ou acheter des contrefaçons probablement cousues par des gamins.

C'est à cause d'eux que la TVA est si élévée, qu'elle équivaut chaque mois au revenu que je ne me prends pas. A cause d'eux que le RSI refuse d'aider les entrepreneurs qui n'ont "pas encore trop de dettes chez eux". C'est de la faute des Gilets Jaunes si je dois fermer mon magasin quand j'ai un gamin malade, sans aucun recours à mettre en place pour compenser la perte d'activité. C'est de leur faute si je suis majorée dès le lendemain quand mon compte n'est pas suffisamment aprovisionné pour payer ma TVA, ma cotisation foncière et autres charges obligatoires...

C'est à cause des Gilets Jaunes qu'on consomme un maximum de produits pas chers venus de l'autre bout du monde, qu'on pollue, qu'on consomme trop de viandes, qu'on gaspille la bouffe et les fringues, qu'on mange des tomates en hiver, qu'on oublie d'acheter français, qu'on se dédouane de toute responsabilité, qu'on offre notre temps de cerveau disponible à la télé... C'est de leur faute si les gens manifestent, si des humains sont blessés. C'est à cause des Gilets Jaunes que les petits commerçants meurent, les retraités, puis les jeunes aussi, que des mômes grandissent sous le seuil de pauvreté...

L'excuse est toute trouvée. C'est à cause des Gilets Jaunes... On ne cesse de nous le répéter, et on est à deux doigts de le croire.

 

(De grosses pensées aux courageux qui ont tenté, seuls et motivés, l'aventure de l'entreprenariat, qui ont eu l'espoir de changer un peu le monde, la folie d'y croire, et qui se trouvent aujourd'hui nus. Nus et perdus...)