IMG_5586

Je suis à la tête d'une famille de 5 personnes. Je suis aussi à la tête d'une entreprise. Je dois veiller au quotidien que tout roule, que ce soit à la maison, ou dans ma boutique. Je dois m'assurer que tout le monde trouve sa place, moi incluse. Je dois me lever la nuit. Je dois donner beaucoup chaque jour. Je dois faire pousser un tout-petit, comprendre un tout-moyen, écouter une toute-grande, être présente pour un tout-adulte, accorder du temps à une toute-moi. Je dois aussi être à l'écoute des mes grands clients et leurs tout-petits-pois, les accompagner et leur sourire, toujours avec sincérité.

J'aime beaucoup ma vie. J'adore ce rythme à temps partiel, une journée sur deux à prendre une casquette différente. Jongler avec la vie de mère et celle d'entrepreneure. Un bon équilibre pour moi qui n'aurait pas pu redevenir mère à temps plein, 24h/24, 7j/7. Je l'ai fait, et c'est bien plus difficile que ce que la société veut nous faire croire... Et passer ma vie au boulot, alors que j'ai 3 marmots dans les pattes, je préfère attendre un peu qu'ils grandissent...

Alors j'adore cette vie, ce rythme fou. J'adore les faire grandir et profiter d'un métier passionnant.

Mais mes épaules, elles, n'ont pas grandi. Je ne peux pas porter plus que je ne le fais déjà. 

Vous ne pouvez pas me demander de répondre à vos messages dans la journée, de passer une heure au téléphone régulièrement. Ne me demandez pas d'être à l'heure. N'espérez même pas que je prépare une forêt noire pour leurs anniversaires, ni même que je commande une forêt noire chez le boulanger.

Ne m'en demandez pas trop, car ce sont ces petites choses qui font craquer l'engrenage bien ficelé de ma vie intensément rodée. Ces petits riens que je ne peux pas porter qui me donnent la sensation d'un cerveau prêt à exploser. Et quand les cerveaux explosent, les coeurs suivent, et il faut être bien entouré.

Je ne demande pas de me plaindre non plus. Juste de savoir, et de faire avec. De prendre conscience du contexte de nos vies, de nos 2-3 heures de transport les jours de boulot, de nos nuits trop rarement complètes, de nos budgets qui ne sont pas à la fête, de nos marmots qui grandissent et nos besoins de parents qui ont du mal à se frayer une place dans ce quotidien rythmé par leurs vies... Juste savoir, sans trop nous en demander, éventuellement nous épauler...