IMG_6176

Aujourd'hui j'en ai ras la casquette qu'on s'imagine que les chez les parents qui s'intéressent à l'éducation positive, il n'y a que paillettes, bonne odeur de fleurs, rires et bonheurs, que tout coule comme de l'eau de rose, que les enfants sont bien gentils, bien polis, et qu'ils sautillent H24 dans les champs de blés, les joues rosies par le soleil (ah, ben non, impossible, le parent bienveillant n'oublie jamais de mettre de la crème solaire bio sans nanoparticule ni phtalate à son môme...).

Bon, qu'on soit bien clairs. Les parents qui touchent un peu à l'éducation dite "bienveillante" ne sont pas des parents parfaits, on est d'accord? ça m'emmerde d'accoler une vision négative voire culpabilisante autour du terme "bienveillance", la BIENVEILLANCE est une chose ESSENTIELLE à notre société, c'est positif, c'est beau et c'est très chouette, NON??

Je ne sais pas comment commencer, alors on va commencer par faire un point de vocabulaire :

Qu'est ce que la bienveillance ?

Je ne vais rien inventer, j'ouvre le Larousse en ligne et hop : "Disposition d'esprit inclinant à la compréhension, à l'indulgence envers autrui". Donc, très bien on ne parle pas d'enfant ici, pas d'éducation. Le concept semble sympa d'ailleurs, c'est cool. Ca me donne envie de lire la définition de bienveillant, bienveillante adjectif : "Qui montre de la bienveillance, de bonnes dispositions à l'égard de quelqu'un". Compréhension, indulgence... ça me fout du baume au coeur moi, j'avoue ça me plait!

Bon, ok, ensuite, qu'est-ce qu'un parent parfait?

Ah, ben, euh, là, Larousse, il dit : "Nous n'avons aucune suggestion pour votre recherche"... Merde alors... Si même Larousse ne sait pas...

Donc voilà, c'est ça, on en entend parler aux quatres coins du monde, mais PAF! à tous les coups, ça n'existe pas!!! Voilà, c'est ça, un parent parfait, N'EXISTE PAS!!! Pffff, diiiiii, hééééé, ne m'dis pas que tu t'étais foutu la pression pour un truc qui n'existe même pas??? Maaaa, tu la sens là, la déculpabilisation?? 

C'est comme si on avait imaginé une seconde qu'un enfant parfait existe, tiens!!!! Si un enfant parfait existait, ça se saurait!!!

 

Alors non, ne mettez pas les parents qui vous parlent d'education bienveillante sur un piedestral. C'est se conforter dans cette idée fausse qu'un idéal puisse exister. L'éducation bienveillante c'est un concept, des valeurs, des idées, des pistes pour faire le job le plus dur du monde et pourtant le plus enrichissant : Parent. Parfait, imparfait, beau, moche, petit, gros, tout ça on s'en fout, on est tous sur le même bateau, celui de la parentalité. Chaque parent tel qu'il est aujourd'hui, avec son histoire, son passé, sa vie. A chacun de faire comme il peut avec le bagage qu'il a, dans la découverte de ce nouveau rôle.

Par exemple, moi. Moi, j'ai grandis avec l'idée que je n'étais qu'une enfant, que je n'avais pas à parler, que je devais me taire, obéir, faire plaisir. Manger pour faire plaisir, être bonne élève pour faire plaisir. Que je n'avais pas le droit de pleurer, pas le droit d'être triste, ou alors mettre tout ça sur le dos de la fatigue. Que j'avais le droit d'être heureuse, mais en silence, faut pas déranger les adultes. Je crois en fait que j'avais juste le droit d'être une enfant, sage et gentille, si possible jolie avec les cheveux bien tirés en arrière. Alors le jour où mon corps s'est mis à vouloir être adulte, alors que je ne devais être qu'une enfant, je ne vous raconte pas les dégâts! Bref!

Je vous passe tout le temps que j'ai mis à avoir confiance en moi, à me sentir quelqu'un, me donner de l'importance, accepter qu'on puisse m'aimer, tout ce bazar bizarre à l'intérieur de moi pour comprendre que je suis quelqu'un.

Voilà mon leitmotiv à moi. C'est mon histoire à moi qui m'a poussé à ouvrir des bouquins, à me renseigner sur la possibilité de faire autrement, à échanger avec d'autres parents. C'est comme ça que je m'intéresse sur ce que JE juge être le mieux pour MES enfants à moi.

C'est ma petite histoire, dans ma petite vie de parent. Elle m'a amené à considérer mes enfants, les autonomiser, leur faire confiance, et j'ai trouvé les outils et les pistes nécessaires dans ce que je ne sais qui a décidé d'appeler l'Education Bienveillante. Comme j'ai trouvé le concept chouette, j'ai décidé d'en parler sur mon blog. Et j'échange aussi beaucoup à ce sujet dans la vraie vie.

Ca ne veut pas dire que tout roule chez nous, ni que nos titis sont bien sages parce qu'on se met à leur hauteur pour leur expliquer les choses! Ca ne veut pas dire qu'on ne craque jamais, qu'on est zen et détendus au quotidien non! J'ai personnellement été très méchante à une période de ma vie, avec mes enfants, à cause de problèmes de voisinage... Etre zen au quotidien, au milieu des boules d'émotions que sont les enfants, dans nos vies à 1000 à l'heure, avec la pression extérieure, franchement, il faudrait être des super-héros (ou alors parfaitement épanouis dans sa vie pro, perso, bien baisés, et jamais fatigués, mais ça... ;-) ). Vraiment, je pense que péter un plomb, tous les parents savent ce que c'est. 

Il y a souvent des cris et des pleurs dans ma maison, des petits bobos, des gros bobos, des colères et des frustrations, de l'impatience, de l'incompréhension.

Et vous savez quoi, par exemple, je trouve ça plus bienveillant un parent qui menace de mettre au coin un enfant et qui le fait, qu'un parent qui menace sans cesse sans jamais agir. Je prefère qu'on donne un cadre en tenant sa parole que faire croire à un enfant que ce qu'on dit n'a pas de valeur. 

Voilà, chacun fait comme il peut, comme il le sent. Je crois que si chacun était vraiment au clair avec lui, dans son mode d'Education, et bel et bien dans la Bienveillance, je crois qu'aucun parent ne saurait culpabiliser. Il suffirait seulement qu'on se mettent tous à montrer de bonnes dispositions à l'égard de quelqu'un, comme le dit le Larousse... à commencer à l'égard de soi-même...