si différents

Mon Petit Deuxième...

 

On a beau faire tout ce qu'on veut pour vous traiter égalitairement, on n'y arrivera pas...

 

Ça a commencé dès l'apparation du second baton sur le test que je venais de mouiller. Deux ans auparavant, j'avais déjà vu ça. À l'époque je voulais hurler l'information sur tous les toits. J'imaginais que l'arrivée de cet enfant allait changer la face du monde. J'ai vite compris que ça changeait uniquement la face de mon monde...

Alors pour toi, on a attendu sans hésiter la phase des 3 mois règlementaires. Même Mamie l'a su en même temps que le reste du monde. On voulait s'assurer que tu restes bien accroché pour te dévoiler... On a attendu gentiment que ça commence à se voir pour parler de toi, rapidement. Aucune envie de s'étaler. Oui, je vomis. Oui, il est désiré. Oui je sais, la première n'a que 18mois. Non, je n'ai pas peur. On a pris conscience d'une chose. Tu es venu, pour nous, pour la petite famille que nous construisons.

 

 

Notre arrivée en salle d'accouchement est différente. On a pris notre projet de naissance. Cette fois, je savais ce que je voulais, et on voulait tout faire pour y arriver. On a réussi. On n'a pas pris de pyjama 1mois, au cas où, mais une taille préma, au cas où. Je n'ai pas pris le waxi tube de lanoline, juste 2/3 échantillons piqués chez ma sage-femme. J'ai même oublié pourquoi on m'avait conseillé de prendre mon sèche-cheveux la première fois !

 

Dans notre chambre à la maternité, c'est différent. Le rebord de la fenêtre ne disparaît pas sous une montagne de cadeau. Tu n'es pas noyé sous les peluches dans ton couffin transparent, alors que la première, on hésitait à lui laisser tous ces petits cadeaux déposés... Et tu es si beau.

 

Elle, elle avait droit au petit cadeau sans raison. Des gens lui achetait des petits habits rien que pour elle. Des proches déposaient un sou dans sa tirelire. On a même du calmer les hardeurs de tous ceux qui voulaient lui offrir SA Sophie la Girafe. Elle en aurait eu mille.

Lui, il n'a même pas de Sophie la Girafe. Alors on a demandé à notre Père Noël de rectifier le tir. Personne ne lui achète de petite salopette. On oublie qu'il a une tirelire.

 

Vous me direz, tout cela est matériel. Je suis d'accord avec vous.

 

Mais quand Grand-Ma et Grand-Pa se proposent de venir demain, et qu'on leur répond « Avec plaisir » en précisant que Jolie Coeur sera à la crèche, eh bien, ils choisissent finalement de venir un autre jour. Quand on sera tous là. Parce que c'est quand même mieux de nous voir tous ensemble, qu'ils disent.

Nous, ça nous brise le cœur. Ça nous rend dingues, tristes pour Titou. Il n'aura pass eu sa grand-mère seul, parce qu'elle juge que ça ne vaut pas le coup de se déplacer si Ninou n'est pas là.

Alors ça ne vaut pas le coup de se déplacer juste pour Titou ?

C'est peut-être pour ça que nous chouchoutons nos petits seconds. Parce que les autres ne pensent plus à le faire. Eux qui l'avaient pourtant si bien fait pour la première...

 

Alors, on essaie de compenser avec nos baisers de parents blessés...