image"Je ne m’en souviens plus, de mon corps d’avant.

- D’avant quoi ?

- Avant cette grossesse… Non encore avant… Avant ma première grossesse."

Je ne me souviens plus de ce corps d'adolescente que je trouvais trop rond. De ces seins que je pensais trop lourds. De ce petit nombril trop mou...

Je ne l'aimais pas ce corps. Personne ne l'aimait... Aujourd'hui, je suis prête à donner la vie pour la seconde fois. Je donnerai beaucoup pour me revoir dans ce corps qui ne me convenait pas.

Aujourd'hui, ce gros ventre qui pousse depuis 9 mois m’encombre. Il m’empêche de bouger comme je le souhaiterais, de m’habiller comme je le voudrais. Mes seins sont réellement lourds, ma peau est étirée, craquée. Je me demande à quoi je vais ressembler une fois mon enfant mis au monde.

J'imagine le corps que je vais traîner jusqu’à la fin de ma vie, avec ses traces de maternité. Des seins pesants, un petit ventre mou, quelques traces sur le ventre qui ne partiront jamais, ces hanches un peu plus larges... Je m'imagine à 30 ans sur une plage, sous un soleil ardent. Je me vois dans un maillot sombre, complexée par mon corps, à regarder les minettes de 20 ans au ventre plat dans leur bikini flamboyant. Je projette déjà de veiller discrètement sur mon Amoureux, épiant son regard qui pourrait les observer, elles. Ces filles que je n'ai jamais été et que je ne serai jamais.

Et puis je repenserai à cette fierté que j'ai eu de donner la vie. De mettre au monde des enfants. Ce courage qui m’a envahie, cet amour qui s'est déployé, et toute cette richesse que ça m’a apportée. Je regarderai mon Amoureux et constaterai que son regard se pose au bord de l'eau. Je verrai ses yeux plein d'amour veiller sur ses enfants, au loin. Ces enfants que je lui ai offerts. Que cette minette de 20ans ne lui aurait jamais offerts.

Il sentira mon regard sur lui, me demandera pourquoi je souris.
Je lui répondrai simplement que je l'aime...
J'aime ce que je suis devenue grâce à lui... Femme, mère, amante, amie, toutes ces facettes que je n'étais pas dans mon corps d'adolescente complexée. Tous ces visages que je serai jusqu'à mon dernier souffle, les affreuses traces qui vont avec. Mais surtout avec les magnifiques souvenirs qui m'ont été donnés...